×

Plus que deux semaines avant le SPIK 2019

«Départ vers de nouveaux horizons»: c’est sous cette devise que Hanspeter Latour driblera les invités, avec son éloquence habituelle, pour ouvrir la première journée du SPIK 2019. Il passera ensuite le ballon à Benno Bühlmann, directeur de l’OFPP, lequel parlera des défis de la protection de la population en Suisse.

Cette première journée sera également consacrée à la collaboration avec notre partenaire l’OFPP. Diverses questions seront abordées dans les différents exposés pour l’ensemble des personnes intéressées. En substance: quels sont les derniers développements en matière de communication mobile à large bande pour les autorités de sécurité? Parallèlement aura lieu le colloque d’enquêteurs informatiques de notre partenaire fedpol (accessible uniquement aux autorités de poursuite pénale).

Le 4 avril 2019, Christian Bock, directeur de l’Administration fédérale des douanes (AFD), ouvrira la deuxième journée du congrès. Il est un intervenant qui sait comment jeter d’élégants ponts entre la tradition et des perspectives réellement nouvelles. Viendront ensuite les traditionnelles symposia, au cours desquelles des projets et des solutions du secteur privé et de ses partenaires issus de la police ou de l’administration fédérale seront présentés et discutés. Comme depuis des années, les thèmes divers et variés s’adressent à des spécialistes de domaines très différents les uns des autres. Une attention particulière sera accordée à la question de la manière dont les services d’urgence gèrent la cybercriminalité.

Nous attendons avec impatience les réflexions politiques du commandant Mark Burkhard (Bâle-Campagne) et de Nicoletta della Valle, directrice de fedpol, sur les données de police nationales et sur l’avenir du travail de la police.

Pourquoi SPIK?