×

Agenda 30 mars 2017

Informatique policière

08:00 - 09:00
Champions Lounge
Accueil (café et croissant)
09:15 - 10:00
Valiant Lounge
Ouverture
par le commandant Stefan Blättler, président CCPCS
10:15 - 10:45
Valiant Lounge 1

Le Corps des gardes-frontière est l’organe de sécurité civil et national le plus important de Suisse. De la contrefaçon de documents d’identité jusqu’à la contrebande et à l’immigration clandestine en passant par les violations de la loi sur les stupéfiants et le vol de voitures, la mission sécuritaire du Cgfr est incroyablement diversifiée et s’étend à toute la Suisse.
Pour mener à bien cette mission, le Cgfr utilise dans ses quatre centrales d’intervention non seulement un système de gestion d’intervention, mais aussi une palette complète de solutions intégrées de la gamme Sécurité publique de Hexagon Safety & Infrastructure.
Le projet est en phase finale. Trois des quatre centrales d’intervention ont procédé avec succès à la mise en service. La dernière, à Genève, suivra sous peu. Dans sa présentation, Fabian Christoffel, Responsable d’équipe et Responsable suppléant de la Centrale d’intervention du Cgfr Est, donne un aperçu de ce projet extrêmement complexe.

Media Center
La digitalisation: un défi pour les activités de police
Office fédéral de la police fedpol & AWK

Qu’est-ce que le programme actuel de surveillance des télécommunications du Département fédéral de justice et police (DFJP) et de l’Office fédéral de la police fedpol a-t-il à voir avec le buzz de la digitalisation? D’après l’exemple du projet 4 Systèmes de surveillance des télécommunications fedpol, Thomas Kräuchi (fedpol) et Peter Hunziker (AWK) expliquent les futures tendances de l’ère du numérique qui devront être prises en compte dans les réflexions. Quelles sont les répercussions de l’utilisation intensive des smartphones, de l’internet, des services du cloud, etc. sur les procédures et systèmes d’enquête des autorités compétentes? En quoi le travail, les processus et les systèmes IT évoluent-ils? Quels défis la mise en œuvre du projet implique-t-elle dans ce contexte?

Valiant Lounge 2
Correlate & Analyse Multiple Data Sources For Effective Security
Moxenial Consulting, FBI Executive-retired & Hitachi

Sur fond d’inquiétudes croissantes concernant le terrorisme, le vol, les actes de violence impliquant des blessures et l’augmentation des dommages aux biens, les communautés s'accordent sur la nécessité de mettre en oeuvre un programme concret visant à créer et préserver un environnement de vie sécurisé. Les événements mondiaux ont eu un impact sur l'application des lois, qui devient moins réactive et plus anticipative, et de nombreux services de police ont désormais l’habitude de faire appel aux services de renseignements pour leurs enquêtes. Cette évolution vers un rôle prédictif de la police s’appuie sur des sources de données fiables. Dans de nombreux cas, la technologie disponible en matière d’application des lois ne progresse pas au même rythme que ce dont dispose l’élément criminel. Des plateformes d’intégration des données telles qu’«Hitachi Visualization» peuvent efficacement mettre en place une «protection numérique» sur une activité, un voisinage ou des villes, créant ainsi une méthode consolidée qui permet d’identifier les menaces potentielles et les vulnérabilités et de fournir des solutions en temps réel.

10:55 - 11:25
Valiant Lounge 2
Realtime Crime Mapping
Police tchèque

This contribution mainly discusses about the building up the spatial data infrastructure in the Police of the Czech republic, where are primarily put emphasis on practical demos from our practise . These activities have been started around 2011 when our ICT was facing the troubles related to absent precise spatial informations. Police of the Czech republic has got the raw spatial data for free and the most of our data has straight relation with location and time, nevertheless before 2011 we spent appreciable budget on updating maps and the most of our information systems had no accurate locations. Usage of spatial databases, fast internal web map services or support of police activities in field of public safety with mobile devices usage in that time was something like scifi. Thanks to specific character of data in field of law enforcement and limited budget determinated for new technologies after world crisis in 2008 we knew the very costly outsourcing services of these technologies is not ideal solution for our organisation. We had to build GIS of the Police of the Czech republic from available resources. Primarily we have focused on establishing a specialized department which is based mostly on open-source software and technical skills of our human resources. It mean that we had to build up not only the technical infrastructure but also the experiences and specialized human resources which are the most important cause of our present-day level. Mainly on the basis of knowledge and experiences of our people we are able to live up to expectations of our users. The most important advantage of this philosophy is flexibility and ability to react very fast to user requirements.
We register more than 4 thousands of unique users of our products (meaning apps, web services, printed maps etc) per day. We provide spatial data support for our control command centers, criminal police including our special agencies, police units in fieldwork via services which are provided by mobile devices and even we are developing our own apps. With hindsight more than five years of work for Police of the Czech Republic, we can pronounce contentment that our services are very popular which is undoubtedly big obligation for us.

Media Center

L’organisation efficace des interventions du personnel, par exemple pour garantir la sécurité publique, est l’une des principales tâches des autorités locales de sécurité. Les systèmes d’information de gestion et les sources d’information non structurées (comme les journaux d’intervention de police et les réseaux sociaux) ouvrent de nouvelles possibilités d’évaluation et de pronostics pour optimiser la planification. Au moyen de «l’Activity based Intelligence Dashboard» AID-Pol, ELCA et Police Ouest Lausannois vous montrent comment les différents types d’événements relevant du domaine de responsabilité d’un corps de police peuvent être surveillés et analysés au moyen de l’évaluation des données de journaux d’événements, grâce à la géolocalisation et à l’utilisation de différentes cartes. La compréhension temporelle et spatiale de phénomènes et de leur évolution aide à la prise de décisions opérationnelles et à la planification des interventions. Ce type de «géo-intelligence basée sur l’activité» se caractérise par deux aspects principaux: 1. un aspect descriptif, qui nécessite une présentation précise des propriétés géographiques des événements de cette région, et 2. un aspect prévisionnel, qui tire des conclusions de telles informations (généralement au moyen de méthodes statistiques), afin de prévoir de futurs événements et de les contrer avec des mesures appropriées.

Valiant Lounge 1

Les liaisons pour les appels d’urgence des centrales d’intervention passeront prochainement de la technologie ISDN à la nouvelle technologie VoIP. L’exposé présente la démarche suivie par les AOSS et met en lumière la certification requise du produit utilisé, ainsi que l’influence d’autres paramètres généraux comme eCall. Les transferts de responsabilité pour les services de même que les exigences spécifiques des centrales d’intervention seront également précisés, et des projets similaires mis en œuvre en Europe seront montrés en exemples.

11:35 - 12:05
Valiant Lounge 1

La police cantonale bernoise a optimisé son processus d’alarme afin de pouvoir avertir le plus simplement et le plus rapidement possible les forces d’intervention. Le nouveau système permet ainsi d’une part d’alerter les formations d’intervention de la police cantonale au moyen d’une application mobile, et d’autre part de leur transmettre des informations complémentaires comme des photos des recherches. Le répartiteur de la centrale d’intervention peut également alerter des forces d’intervention externes comme les sapeurs-pompiers de milice. Pour cela, un plan par étapes a été mis en place: il évite dans une large mesure au répartiteur d’avoir à choisir en lui proposant automatiquement les forces à prévenir. À ces fins, la plate-forme d’alarme eAlarm a été rattachée au système de gestion d’intervention existant AVANTI.

Media Center
Direction des interventions digitalisée: facilement intégrée
Police cantonale de Lucerne & LogObject

Du fait de la numérisation progressive de la direction des interventions et de l’imbrication d’exigences diverses comme la centralisation de la gestion des interventions, les plans de service et la mobilisation, la mise à niveau relève du défi. Franz Vogel (Police de Lucerne) nous offre un aperçu de ses expériences avec la centrale de direction des interventions PELIX et met en évidence l’évolution future. Walter Stutz (Police cantonale de Soleure) vous présentera l’application mobile (ICASO) actuellement utilisée pour PELIX ainsi que son utilité et les premières expériences enregistrées.

Valiant Lounge 2
La nouvelle plate-forme d’analyse criminelle. Flexible et rapide.
Police municipale de Zurich & IBM Suisse/Unisys (Suisse)

La conférence aura pour but de présenter le nouvel environnement moderne d’analyse IBM i2 Analyze. Il permet de sélectionner rapidement et en toute flexibilité des données à partir de différentes sources, de les relier ou de les enregistrer dans IBM i2 Analyze grâce à une fonction «glisser-déposer». Les nouvelles informations obtenues peuvent alors être interprétées par l’environnement d’analyse IBM i2 ou via le nouvel IBM i2 Web Client. IBM i2 Analyze favorise l’analyse opérationnelle et la collaboration, de même qu’il permet de déléguer la préparation quotidienne des données aux groupes spécialisés compétents de l’enquête. Grâce à la console Blue Light Management, de gros volumes de données provenant des sources les plus diverses peuvent être intégrées facilement à l’analyse et au processus de prise de décision.

 

12:05 - 13:20
Champions Lounge
Pause de midi
13:25 - 14:05
Valiant Lounge
Tout va s’arranger. Et donc empirer.
Dr. Ludwig Hasler, philosophe, journaliste et physicien

Entre les cas d’école – cyberattaques, cybercriminalité, cyberguerre – les sociétés numérisées au travers des yeux d’un outsider. Les sociétés numérisées sont ambivalentes (notamment du point de vue des services de police). D’un côté, elles sont rassurantes: si l’homme en tant qu’élément perturbateur est numériquement retiré de la circulation (dans la mobilité et d’autres parcelles), la vie ne peut qu’en être plus sûre, l’homme plus contrôlé et donc plus inoffensif. D’un autre côté, c’est précisément en cela que les systèmes techniques échappent à la responsabilité humaine et personnelle; les flux de données se matérialisent et deviennent d’autant plus vulnérables tandis que l’agresseur devient technologique et anonyme. Comment y remédier? Grâce au sens de la réalité. Mais il reste justement sur le carreau.

14:10 - 14:30
Valiant Lounge
Du nouveau concernant HIP/TPI
14:40 - 15:10
Valiant Lounge 2

Les amendes d’ordre sont une source de contrariété pour chacun de leurs destinataires et s’accompagnent d’une lourde charge administrative pour les autorités compétentes. Les technologies mobiles permettent d’atténuer ces deux désagréments. Avec l’aide d’Abraxas, la Police cantonale de Bâle-Ville teste actuellement l’enregistrement et le paiement des amendes par voie électronique. Les amendes sont désormais délivrées au moyen d’une application correspondante. Le ou la fonctionnaire responsable enregistre les amendes sur son appareil portable et coince simplement un code QR entre l’essuie-glace et le pare-brise du véhicule en tort. Le ou la contrevenant(e) n’a plus qu’à scanner ce code pour accéder au portail électronique des amendes de la police cantonale, où il ou elle peut directement payer la somme due. Ainsi, les carnets de contravention appartiendront bientôt au passé!

Valiant Lounge 1

En mai 2016, l’association LAFIS a pris en main le fonctionnement opérationnel sous la direction de la Police cantonale de Zurich, créant ainsi les conditions idéales pour une collaboration interdisciplinaire dans le cadre de grands événements prévus et imprévus. Au gré de cette coopération Intergraph Planning & Response (IPR), près de 25 organisations et organes de direction différents ont tous recours à un seul et même système. Il permet en cas d’incident de collecter les principales informations, de les visualiser et de les diffuser sans perdre de temps. Le tableau ainsi dépeint de la situation contribue efficacement à la prise de décisions fondées. Marius Weyermann, Chef de service du centre de suivi des situations auprès de la Police cantonale zurichoise, dresse le bilan de près d’une année d’expérience avec LAFIS, soulignant l’importance de la collaboration transversale et expliquant de manière pratique comment la solution IPR d’Hexagon facilite ce travail.

Media Center

Qu’il s’agisse des auteurs d’escroqueries téléphoniques ou de cyberorganisations criminelles qui utilisent des botnets ultracomplexes pour causer des dommages dévastateurs ou mener des attaques ciblées: la Microsoft Digital Crimes Unit est à leurs trousses! Découvrez au moyen d’exemples concrets comment la Digital Crimes Unit lutte efficacement contre la cybercriminalité en collaboration avec les services de maintien de l’ordre.

15:20 - 15:50
Media Center

Avec SIEM (Security Information and Event Management), les entreprises gardent une vue d’ensemble générale de la sécurité de leurs infrastructures IT. Une solution SIEM permet de surveiller, documenter et analyser les activités des utilisateurs. Sur la base des corrélations entre différents éléments, le système essaie de détecter et de classer les anomalies. En collaboration avec la Police cantonale de Zurich, Abraxas Informatik AG a réalisé une preuve de concept. Dans le cadre de notre présentation, nous parlerons des conditions requises, de la mise en œuvre et des connaissances acquises.

Valiant Lounge 1

Les cadres ont tendance à affirmer qu’ils n’ont pas besoin de comprendre les choses sur un plan technique. Dans cet exposé, Oliver Luginbühl présente les différents types de cyberpirates et leurs motivations. Il y explique quelles sont les différentes phases d’une attaque et s’appuie sur des exemples concrets, afin qu’un public n’ayant pas de bagage technique saisisse les tenants et aboutissants. Selon lui, la sécurité doit être perçue comme une mission qui incombe à l’ensemble de l’organisation et il ne s’agit pas seulement d’un problème purement informatique. Par conséquent, pour bien gérer une cyberattaque, une bonne compréhension technique du problème par les cadres de tous les échelons ne suffit pas: une communication fluide entre toutes les divisions est primordiale. Des formations adaptées aux échelons et au niveau de connaissances respectif permettent d’acquérir de manière ciblée les compétences ad hoc.

Valiant Lounge 2
Transmission mobile de rapports avec signature digitalisée
Police cantonale de Zurich et Unisys (Suisse)

Depuis quelques années, les forces de police zurichoises utilisent avec succès la méthode de transmission mobile de rapport. Pour améliorer encore l’efficacité sur le terrain, d’autres cas d’applications doivent pouvoir être intégrés dans la solution mobile. Il faut pour cela qu’une signature numérique soit possible. Notre présentation offre un aperçu des défis liés à ce thème et de ce à quoi pourrait ressembler la mise en œuvre de la signature numérique.

16:00 - 16:40
Valiant Lounge

Entrez dans un tout nouvel univers numérique où la réalité interagit avec des mondes virtuels. Ce qui a commencé en toute innocence avec Pokémon Go trouve aujourd’hui avec HoloLens une mise en œuvre professionnelle exclusive. La Mixed Reality révolutionne la manière dont nous appréhendons l’univers numérique. Quelles sont les utilisations faites à ce jour? Comment la police peut-elle augmenter la réalité? Appréhendez cette innovation en pratique à l’exemple du département de chirurgie du cerveau de l’hôpital universitaire (Inselspital) de Berne, et découvrez où vous mènera le voyage à bord de la Mixed Reality.

16:40
Champions Lounge
Apéritif
Centrales d’opération - Valiant Lounge 1
10:15 - 10:45

Le Corps des gardes-frontière est l’organe de sécurité civil et national le plus important de Suisse. De la contrefaçon de documents d’identité jusqu’à la contrebande et à l’immigration clandestine en passant par les violations de la loi sur les stupéfiants et le vol de voitures, la mission sécuritaire du Cgfr est incroyablement diversifiée et s’étend à toute la Suisse.
Pour mener à bien cette mission, le Cgfr utilise dans ses quatre centrales d’intervention non seulement un système de gestion d’intervention, mais aussi une palette complète de solutions intégrées de la gamme Sécurité publique de Hexagon Safety & Infrastructure.
Le projet est en phase finale. Trois des quatre centrales d’intervention ont procédé avec succès à la mise en service. La dernière, à Genève, suivra sous peu. Dans sa présentation, Fabian Christoffel, Responsable d’équipe et Responsable suppléant de la Centrale d’intervention du Cgfr Est, donne un aperçu de ce projet extrêmement complexe.

10:55 - 11:25

Les liaisons pour les appels d’urgence des centrales d’intervention passeront prochainement de la technologie ISDN à la nouvelle technologie VoIP. L’exposé présente la démarche suivie par les AOSS et met en lumière la certification requise du produit utilisé, ainsi que l’influence d’autres paramètres généraux comme eCall. Les transferts de responsabilité pour les services de même que les exigences spécifiques des centrales d’intervention seront également précisés, et des projets similaires mis en œuvre en Europe seront montrés en exemples.

11:35 - 12:05

La police cantonale bernoise a optimisé son processus d’alarme afin de pouvoir avertir le plus simplement et le plus rapidement possible les forces d’intervention. Le nouveau système permet ainsi d’une part d’alerter les formations d’intervention de la police cantonale au moyen d’une application mobile, et d’autre part de leur transmettre des informations complémentaires comme des photos des recherches. Le répartiteur de la centrale d’intervention peut également alerter des forces d’intervention externes comme les sapeurs-pompiers de milice. Pour cela, un plan par étapes a été mis en place: il évite dans une large mesure au répartiteur d’avoir à choisir en lui proposant automatiquement les forces à prévenir. À ces fins, la plate-forme d’alarme eAlarm a été rattachée au système de gestion d’intervention existant AVANTI.

Analyse des données et visualisation - Valiant Lounge 2
10:15 - 10:45
Correlate & Analyse Multiple Data Sources For Effective Security
Moxenial Consulting, FBI Executive-retired & Hitachi

Sur fond d’inquiétudes croissantes concernant le terrorisme, le vol, les actes de violence impliquant des blessures et l’augmentation des dommages aux biens, les communautés s'accordent sur la nécessité de mettre en oeuvre un programme concret visant à créer et préserver un environnement de vie sécurisé. Les événements mondiaux ont eu un impact sur l'application des lois, qui devient moins réactive et plus anticipative, et de nombreux services de police ont désormais l’habitude de faire appel aux services de renseignements pour leurs enquêtes. Cette évolution vers un rôle prédictif de la police s’appuie sur des sources de données fiables. Dans de nombreux cas, la technologie disponible en matière d’application des lois ne progresse pas au même rythme que ce dont dispose l’élément criminel. Des plateformes d’intégration des données telles qu’«Hitachi Visualization» peuvent efficacement mettre en place une «protection numérique» sur une activité, un voisinage ou des villes, créant ainsi une méthode consolidée qui permet d’identifier les menaces potentielles et les vulnérabilités et de fournir des solutions en temps réel.

10:55 - 11:25
Realtime Crime Mapping
Police tchèque

This contribution mainly discusses about the building up the spatial data infrastructure in the Police of the Czech republic, where are primarily put emphasis on practical demos from our practise . These activities have been started around 2011 when our ICT was facing the troubles related to absent precise spatial informations. Police of the Czech republic has got the raw spatial data for free and the most of our data has straight relation with location and time, nevertheless before 2011 we spent appreciable budget on updating maps and the most of our information systems had no accurate locations. Usage of spatial databases, fast internal web map services or support of police activities in field of public safety with mobile devices usage in that time was something like scifi. Thanks to specific character of data in field of law enforcement and limited budget determinated for new technologies after world crisis in 2008 we knew the very costly outsourcing services of these technologies is not ideal solution for our organisation. We had to build GIS of the Police of the Czech republic from available resources. Primarily we have focused on establishing a specialized department which is based mostly on open-source software and technical skills of our human resources. It mean that we had to build up not only the technical infrastructure but also the experiences and specialized human resources which are the most important cause of our present-day level. Mainly on the basis of knowledge and experiences of our people we are able to live up to expectations of our users. The most important advantage of this philosophy is flexibility and ability to react very fast to user requirements.
We register more than 4 thousands of unique users of our products (meaning apps, web services, printed maps etc) per day. We provide spatial data support for our control command centers, criminal police including our special agencies, police units in fieldwork via services which are provided by mobile devices and even we are developing our own apps. With hindsight more than five years of work for Police of the Czech Republic, we can pronounce contentment that our services are very popular which is undoubtedly big obligation for us.

11:35 - 12:05
La nouvelle plate-forme d’analyse criminelle. Flexible et rapide.
Police municipale de Zurich & IBM Suisse/Unisys (Suisse)

La conférence aura pour but de présenter le nouvel environnement moderne d’analyse IBM i2 Analyze. Il permet de sélectionner rapidement et en toute flexibilité des données à partir de différentes sources, de les relier ou de les enregistrer dans IBM i2 Analyze grâce à une fonction «glisser-déposer». Les nouvelles informations obtenues peuvent alors être interprétées par l’environnement d’analyse IBM i2 ou via le nouvel IBM i2 Web Client. IBM i2 Analyze favorise l’analyse opérationnelle et la collaboration, de même qu’il permet de déléguer la préparation quotidienne des données aux groupes spécialisés compétents de l’enquête. Grâce à la console Blue Light Management, de gros volumes de données provenant des sources les plus diverses peuvent être intégrées facilement à l’analyse et au processus de prise de décision.

 

Digitalisation des activités de police - Media Center
10:15 - 10:45
La digitalisation: un défi pour les activités de police
Office fédéral de la police fedpol & AWK

Qu’est-ce que le programme actuel de surveillance des télécommunications du Département fédéral de justice et police (DFJP) et de l’Office fédéral de la police fedpol a-t-il à voir avec le buzz de la digitalisation? D’après l’exemple du projet 4 Systèmes de surveillance des télécommunications fedpol, Thomas Kräuchi (fedpol) et Peter Hunziker (AWK) expliquent les futures tendances de l’ère du numérique qui devront être prises en compte dans les réflexions. Quelles sont les répercussions de l’utilisation intensive des smartphones, de l’internet, des services du cloud, etc. sur les procédures et systèmes d’enquête des autorités compétentes? En quoi le travail, les processus et les systèmes IT évoluent-ils? Quels défis la mise en œuvre du projet implique-t-elle dans ce contexte?

10:55 - 11:25

L’organisation efficace des interventions du personnel, par exemple pour garantir la sécurité publique, est l’une des principales tâches des autorités locales de sécurité. Les systèmes d’information de gestion et les sources d’information non structurées (comme les journaux d’intervention de police et les réseaux sociaux) ouvrent de nouvelles possibilités d’évaluation et de pronostics pour optimiser la planification. Au moyen de «l’Activity based Intelligence Dashboard» AID-Pol, ELCA et Police Ouest Lausannois vous montrent comment les différents types d’événements relevant du domaine de responsabilité d’un corps de police peuvent être surveillés et analysés au moyen de l’évaluation des données de journaux d’événements, grâce à la géolocalisation et à l’utilisation de différentes cartes. La compréhension temporelle et spatiale de phénomènes et de leur évolution aide à la prise de décisions opérationnelles et à la planification des interventions. Ce type de «géo-intelligence basée sur l’activité» se caractérise par deux aspects principaux: 1. un aspect descriptif, qui nécessite une présentation précise des propriétés géographiques des événements de cette région, et 2. un aspect prévisionnel, qui tire des conclusions de telles informations (généralement au moyen de méthodes statistiques), afin de prévoir de futurs événements et de les contrer avec des mesures appropriées.

11:35 - 12:05
Direction des interventions digitalisée: facilement intégrée
Police cantonale de Lucerne & LogObject

Du fait de la numérisation progressive de la direction des interventions et de l’imbrication d’exigences diverses comme la centralisation de la gestion des interventions, les plans de service et la mobilisation, la mise à niveau relève du défi. Franz Vogel (Police de Lucerne) nous offre un aperçu de ses expériences avec la centrale de direction des interventions PELIX et met en évidence l’évolution future. Walter Stutz (Police cantonale de Soleure) vous présentera l’application mobile (ICASO) actuellement utilisée pour PELIX ainsi que son utilité et les premières expériences enregistrées.

Opérations spéciales - Valiant Lounge 1
14:40 - 15:10

En mai 2016, l’association LAFIS a pris en main le fonctionnement opérationnel sous la direction de la Police cantonale de Zurich, créant ainsi les conditions idéales pour une collaboration interdisciplinaire dans le cadre de grands événements prévus et imprévus. Au gré de cette coopération Intergraph Planning & Response (IPR), près de 25 organisations et organes de direction différents ont tous recours à un seul et même système. Il permet en cas d’incident de collecter les principales informations, de les visualiser et de les diffuser sans perdre de temps. Le tableau ainsi dépeint de la situation contribue efficacement à la prise de décisions fondées. Marius Weyermann, Chef de service du centre de suivi des situations auprès de la Police cantonale zurichoise, dresse le bilan de près d’une année d’expérience avec LAFIS, soulignant l’importance de la collaboration transversale et expliquant de manière pratique comment la solution IPR d’Hexagon facilite ce travail.

15:20 - 15:50

Les cadres ont tendance à affirmer qu’ils n’ont pas besoin de comprendre les choses sur un plan technique. Dans cet exposé, Oliver Luginbühl présente les différents types de cyberpirates et leurs motivations. Il y explique quelles sont les différentes phases d’une attaque et s’appuie sur des exemples concrets, afin qu’un public n’ayant pas de bagage technique saisisse les tenants et aboutissants. Selon lui, la sécurité doit être perçue comme une mission qui incombe à l’ensemble de l’organisation et il ne s’agit pas seulement d’un problème purement informatique. Par conséquent, pour bien gérer une cyberattaque, une bonne compréhension technique du problème par les cadres de tous les échelons ne suffit pas: une communication fluide entre toutes les divisions est primordiale. Des formations adaptées aux échelons et au niveau de connaissances respectif permettent d’acquérir de manière ciblée les compétences ad hoc.

Mobilité - Valiant Lounge 2
14:40 - 15:10

Les amendes d’ordre sont une source de contrariété pour chacun de leurs destinataires et s’accompagnent d’une lourde charge administrative pour les autorités compétentes. Les technologies mobiles permettent d’atténuer ces deux désagréments. Avec l’aide d’Abraxas, la Police cantonale de Bâle-Ville teste actuellement l’enregistrement et le paiement des amendes par voie électronique. Les amendes sont désormais délivrées au moyen d’une application correspondante. Le ou la fonctionnaire responsable enregistre les amendes sur son appareil portable et coince simplement un code QR entre l’essuie-glace et le pare-brise du véhicule en tort. Le ou la contrevenant(e) n’a plus qu’à scanner ce code pour accéder au portail électronique des amendes de la police cantonale, où il ou elle peut directement payer la somme due. Ainsi, les carnets de contravention appartiendront bientôt au passé!

15:20 - 15:50
Transmission mobile de rapports avec signature digitalisée
Police cantonale de Zurich et Unisys (Suisse)

Depuis quelques années, les forces de police zurichoises utilisent avec succès la méthode de transmission mobile de rapport. Pour améliorer encore l’efficacité sur le terrain, d’autres cas d’applications doivent pouvoir être intégrés dans la solution mobile. Il faut pour cela qu’une signature numérique soit possible. Notre présentation offre un aperçu des défis liés à ce thème et de ce à quoi pourrait ressembler la mise en œuvre de la signature numérique.

Sécurité - Media Center
14:40 - 15:10

Qu’il s’agisse des auteurs d’escroqueries téléphoniques ou de cyberorganisations criminelles qui utilisent des botnets ultracomplexes pour causer des dommages dévastateurs ou mener des attaques ciblées: la Microsoft Digital Crimes Unit est à leurs trousses! Découvrez au moyen d’exemples concrets comment la Digital Crimes Unit lutte efficacement contre la cybercriminalité en collaboration avec les services de maintien de l’ordre.

15:20 - 15:50

Avec SIEM (Security Information and Event Management), les entreprises gardent une vue d’ensemble générale de la sécurité de leurs infrastructures IT. Une solution SIEM permet de surveiller, documenter et analyser les activités des utilisateurs. Sur la base des corrélations entre différents éléments, le système essaie de détecter et de classer les anomalies. En collaboration avec la Police cantonale de Zurich, Abraxas Informatik AG a réalisé une preuve de concept. Dans le cadre de notre présentation, nous parlerons des conditions requises, de la mise en œuvre et des connaissances acquises.

Pourquoi SPIK?